Technique Longwy Emaux cernés - Faïences & Emaux de Longwy

Aller au contenu
Technique des Emaux cernés sur faïence
C'est Eugène Collinot qui est l'initiateur de la technique des émaux vers 1860 dans sa manufacture à Boulogne-sur-Seine.
        
A Longwy, les œuvres sont décoratives et ornementales d'inspiration principalement orientale par l'arrivée en 1870 de Charles Longuet, venant de la manufacture de Sèvres et le créateur céramiste Amédée de Caranza (légende ?). C'est le début de la production technique des émaux à Longwy vers 1872.
        
Le principe des émaux cernés est de tracer au pinceau le cerne qui dessine les contours du décors avec un émail noir à l'essence et de poser l'émail au goutte à goutte puis une cuisson dite de "Petit Feu" qui offre une palette de couleurs éclatantes et très variées au contraire de la cuisson dite de "Grand Feu".
        
Mais cette méthode artisanale est coûteuse en main d'oeuvre et sous l'impulsion des frères d'Huart elle va très vite s'industrialiser en utilisant la technique de l'impression pour poser les contours et permettre d'augmenter la productivité en cadence mais aussi en nombre de  formes.
        
La découverte des arts orientaux suscite l'admiration des artistes de toute l'Europe et en particulier des faïenceries de l'hexagone comme Sarreguemines, Bordeaux, Gien,... et Longwy qui connaîtra sa renommée  éternelle avec la fleur de pommier.
        
Vers 1900 la production devient plus difficile par une conjoncture commerciale en baisse et l'entreprise opte plus pour la rentabilité que pour les oeuvres de prestiges ou uniques et l'évolution des décors va se simplifier tout comme le rehaussage et le fait aussi que de produire en majorité les émaux avec un fond bleu « le Bleu Longwy ».
Retourner au contenu